En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Location
Logo Demarche H R Duit
FacebookInstagram
Contact

Centre de Formation d'Apprentis

Métiers du bâtiment et de l'éco-construction

Centre de Formation d'Apprentis

Métiers du bâtiment et de l'éco-construction

Accueil > Le handicap

Le handicap

 

RARA LabelHandicap72dpi Formation
                     

La MFR se veut bienveillante quant à l’accueil des personnes en situation de handicap. Elle s’est pour cela engagée dans la démarche H+.

La Charte H+ a pour objectif, dans le cadre du Plan Régional en faveur de l’égalité entre les personnes handicapées et les personnes valides, de garantir la qualité d’accueil en formation des personnes en situation de Handicap.

La MFR est signataire de la Charte H+ depuis 2011.

Cette charte garantit aux personnes en situation de handicap :

  • un bon accompagnement au sein de l'organisme,
  • la possibilité concrète d'accéder sans difficulté à la formation en ayant à disposition une offre de service lisible et complète,
  • la prise en compte de ses besoins spécifiques.

 L'un des objectifs de la loi "Pour la liberté de choisir son avenir profressionnel" du 5 septembre 2018, a été la création d'un poste Référent Handicap dans chaque Centre de Formation d'Apprentis.

Le Référent Handicap constitue une ressource interne, tant auprès de la direction, que de l’équipe pédagogique, pour accompagner l’évolution des pratiques en matière d’accueil des personnes handicapées.

 

Les principales mission du Référent Handicap au sein de notre MFR :

  • Favoriser le repérage des personnes en situation de handicap dès l’accueil dans le centre de formation.
  • Veiller à une égalité de traitement lors des phases de recrutement (de sélection / de positionnement) mais aussi tout au long de la formation, permettant un égal accès au droit à la formation pour les personnes en situation de handicap.
  • Etre force de proposition pour le développement de l’accessibilité pédagogique des formations dispensées, en repérant les problématiques et axes de progrès.
  • Etre en capacité de mobiliser les dispositifs régionaux d’appui pour la mise en place de la compensation du handicap en formation (Accea, Epatech, …), autant que nécessaire.
  • Anticiper la fin de formation en garantissant la transmission aux partenaires des données utiles à l’intégration en emploi de la personne handicapée.

Le repérage spécifique et le suivi des jeunes à Besoins Educatifs Spécifiques :

  • Identification et évaluation des besoins de l'élève
  • Élaboration d’un projet pour chaque élève et mise en place d’aménagements spécifiques (PAI ou PAP le cas échéant)
  • Accompagnement pédagogique et éducatif en concertation avec les institutions réfétentes (ITEP, SESSAD ...)
  • Montage des dossiers de demande d’aménagements aux examens
  • Travail en collaboration avec l’enseignant référent du secteur pour le montage et le suivi des dossiers MDPH,
  • Mise en oeuvre d’aménagements pédagogiques (aide humaine ou mise à disposition de matériel pédagogique comme l’ordinateur ...)
  • Accompagnement spécifique des apprentis en lien avec la Chambre des Métiers et de l'Artisanat et l'AGEFIPH.

Engagements pour l'accompagnement des troubles DYS :

En outre, le personnel de la Maison Familiale est en particulier formé à la prise en charge des personnes DYS (dyslexie, dyscalculie, dysorthographie, dyspraxie...).

Selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) 8 à 10% des jeunes scolarisés présentent un handicap lié à la dyslexie avec une proportion de 3 à 4 garçons pour 1 fille.

Les troubles « Dys » regroupent des troubles durables dans l'apprentissage du langage écrit ou oral et peuvent être associés à des problèmes d'attention, de mémorisation, de graphismes ou d'orientation.

Pour en savoir plus sur les troubles DYS, cliquez ici !

La MFR de Saint Symphorien sur Coise propose à ces jeunes de les accompagner, de les soutenir pour reprendre confiance grâce à des aménagements pédagogiques de leur parcours de formation. Ils doivent être encouragés et valorisés dans leurs apprentissages.

Les méthodes de travail sont basées sur l'utilisation de documents imprimés, aérés, en gros caractères, un classement des cours (classeur), du temps supplémentaire, et l'utilisation de l'informatique.

Les classes sont à faible effectif pour mieux être à l'écoute et accompagner chaque jeune. Durant sa scolarité, il découvre le milieu professionnel et ainsi côtoie un monde d'adultes qui ne les jugera pas pour ses difficultés scolaires mais qui saura le valoriser autrement.

Pour ces jeunes, l'équipe pédagogique constitue un dossier permettant au jeune de bénéficier d'aménagements des conditions d'examen (temps d'épreuves supplémentaire, aménagements pratiques ou techniques, assistance humaine...).

Des heures de soutien complémentaires peuvent être délivrées et financées par l’AGEFIPH si le jeune a une reconnaissance de qualité en tant que travailleur handicapé (RQTH)